Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
voiesanciennes.over-blog.com

La chaussée romaine, une route touristique en Wallonie, par "Musées et Société en Wallonie"

La chaussée romaine, une route touristique en Wallonie

 

L’asbl « Musées et Société en Wallonie » fédère et représente 155 musées situés sur le territoire de la Wallonie.  Le rôle de l’asbl n’est pas d’agir comme médiateur du patrimoine en tant que tel mais bien de doter ses musées membres d’outils leur permettant de remplir au mieux leur rôle de médiateur par le biais de la formation continuée ainsi que par la mise en place de plates-formes de réflexions et d’échange d’expérience.

 

Mais qu’est-ce que la médiation du patrimoine ?

 

D’après Daniel Jacobi, (La communication scientifique ; discours, figures modèles - Presses Universitaires de Grenoble, 1999), « La médiation correspond à toutes les formes d’intervention à caractère culturel organisées à l’attention des visiteurs.  Elle est médiation dans la mesure où elle se situe entre le patrimoine et les publics avec la volonté de contribuer aussi bien à favoriser le moment de plaisir de la découverte ou un temps de délectation, qu’à faciliter le travail d’application de connaissance. L’idée de l’intermédiaire postule implicitement la nécessité de modifier un rapport qui, précédemment, était établi sans tiers médiateur ».

Il est donc important pour un musée de cibler et de connaître ses publics afin de mettre en place la meilleure stratégie de communication leur permettant de s’approprier le patrimoine, de le connaître, de le comprendre, de l’interpréter. Il s’agira, en langage touristique, de créer un produit de tourisme culturel à destination d’un public cible et de le promouvoir afin d’attirer les visiteurs.

 

L’asbl « Musées et Société en Wallonie » intervient également dans le cadre de la promotion touristique de ses musées membres. Dans ce but, les musées se sont groupés en réseaux thématiques : archéologie, patrimoine industriel, scientifique et technique, art, ethnologie. Le premier réseau a été créé en 2005, il s’agit d’ArchéoPass qui, comme son nom l’indique, regroupe des musées ayant pour thématique l’archéologie et  traversant les périodes allant de la Préhistoire jusqu’au Moyen-Age.  Les membres se réunissent plusieurs fois par an, organisent des activités et de la promotion commune.  Ils ont mis au point un dépliant assorti d’une carte avantage permettant d’obtenir une réduction sur le droit d’entrée dans chaque musée participant.  Ces outils de promotion visent un public individuel et familial.  De plus, chaque année, ils organisent ensemble un week-end évènement propre au réseau.  C’est l’occasion de réaliser un projet commun et de le mettre en valeur par une importante campagne de communication qui renforce l’image d’ArchéoPass.

A l’intérieur de ce réseau est née l’idée de créer un produit de tourisme culturel géographique le long de la voie romaine Bavay-Tongres. Ce projet a pour objectif la valorisation de ce patrimoine et la conscientisation du public à la nécessité de le préserver.  Le public ciblé est donc ici plus large.  Nous nous adresserons non seulement aux visiteurs individuels et aux familles, mais aussi aux groupes scolaires ou non.

Les marchés visés sont ceux déterminés comme étant prioritaires par l’Office de Promotion du Tourisme : la Belgique, la France, les Pays-Bas, l’Allemagne et, accessoirement, la Grande-Bretagne. Ce sont, pour la plupart, des touristes de séjour.  Il est donc indispensable de leur offrir un produit touristique intégrant non seulement les musées, mais aussi des possibilités de restauration, d’hébergement et de détente.

 

Une collaboration avec l’entièreté du secteur touristique s’imposait.  Mais n’oublions pas que nous mettons sur le marché un produit de tourisme culturel dont le socle est un patrimoine archéologique étudié par les scientifiques et que le rôle du médiateur est d’être un intermédiaire entre les scientifiques et les visiteurs.  Les musées d’archéologie situés le long de la voie romaine ou présentant du matériel archéologique provenant de celle-ci rempliront donc cette tâche par la mise en place d’expositions et d’animations dont la thématique principale sera la chaussée romaine.

 

Pour la réalisation du projet de mise en valeur touristique de la chaussée romaine Bavay-Tongres,  plusieurs groupes de travail ont été mis en place : 

 

- un groupe de travail « mobilité » ayant pour objectif d’évaluer les circuits automobiles, pédestres et cyclistes ainsi que de trouver des solutions aux problèmes d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite,

 

-  un groupe de travail « scientifique » qui aura comme rôle essentiel la validation du contenu scientifique du produit de tourisme culturel à mettre sur le marché,

 

-  un groupe de travail « produits touristiques » qui concernera la création des  produits en fonction des publics cibles déterminés,

 

-  un groupe de travail « communication » qui élaborera le plan de communication afin d’assurer la meilleure promotion possible du produit.

 

L’asbl « Musées et Société en Wallonie » coordonne ces différents groupes de travail et élabore également la base de données reprenant toutes les informations utiles aux visiteurs (attractions, musées, sites patrimoniaux, promenades balisées, sites naturels, restauration, hébergement,…).

Cette base de données se complète petit à petit avec l’aide des partenaires du projet et servira à alimenter un site Internet.

Ce projet sera officiellement présenté au public en 2012.  Il englobe de nombreux partenariats (SPW – Direction de l’Archéologie, Commissariat général au Tourisme, Office de Promotion du Tourisme, Ministère de la Communauté française, Institut du Patrimoine wallon, Commission royale des Monuments, Sites et Fouilles ainsi que des universités et d’autres associations, organismes ou fédérations représentatifs des secteurs culturel, patrimonial et touristique).  Toute nouvelle proposition de partenariat sera  bienvenue.

Les produits touristiques mis sur le marché dans le cadre de ce projet devront tenir compte des définitions du tourisme durable et du futur label qualité qui est actuellement en cours d’élaboration au sein du Commissariat général au Tourisme.  De plus, tous les acteurs devront, chacun à son niveau, jouer un rôle de médiation.

 

Ce n’est que sous cette condition que la promotion pourra ensuite être envisagée.  En effet,  rien ne sert de promouvoir un produit touristique qui ne répond pas aux besoins et attentes des publics ciblés. 

 

Tourisme autour de la chaussée Bavay Tongres    Découvrir le projet (www.viaeromanae.eu)

 

IMG 5760

Partager cette page

Repost 0