Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
voiesanciennes.over-blog.com

La saga des autoroutes en Hainaut par ir Bruno VAN MOL

LA SAGA DES AUTOROUTES EN HAINAUT

DURANT LES ANNEES 1960-1990

 

Bruno VAN MOL

Ingénieur honoraire de Ponts & Chaussées à la direction des Routes à Mons, Ancien président du Cercle Archéologique de Mons

 

 Les projets autoroutiers en Hainaut programmés dans les années 1960 ont connu de nombreuses péripéties.

Autour de Mons, ce furent les autoroutes A7 Bruxelles-Paris (E10 puis E19) et A16 Liège-Namur-Charleroi-Mons-Tournai (E41 puis E42, dite de Wallonie) prévues suivant des parcours différents de part et d’autre de la ville, qui se sont trouvées rassemblées au Nord et à l’Ouest de la ville sur l’assiette du canal de Mons à Condé devenu caduc depuis la création du canal Léopold III Nimy-Blaton-Péronnes-les-Antoing.

Les projets de liaisons directes de Mons vers Gand ont fait long feu, tant la A20 Jemappes-Ghlin-Gand que le tracé par la chaussée Brunehaut Nimy (Mons)-Enghien-Asse…

 

Trois des liaisons de la région bruxelloise avec Charleroi prévues au plan initial : 

 

- A6 Nivelles-Gouy-lez-Piéton, amorcée à Petit-Roeulx-lez-Nivelles par son pont en arc, jumeau de celui de la A 54 ; 

- A5 Braine-Lalleud-Gosselies ; 

- Waterloo-Heppignies, pour laquelle un échangeur en trèfle complet existe sur l’autoroute de Wallonie à Heppignies,

 

ont été réduites à une seule autoroute, la A54 Nivelles-Gosselies-Charleroi. 

 

Pourtant des projets, restés en suspend, seront réalisés un jour :

 

- le contournement Est de Mons (qui bouclera le ring R5) ;

- la liaison Charleroi-Erquelinnes-Maubeuge (N54) entamée aux deux bouts ;

- l’épineuse sortie Sud du Grand ring de Charleroi (R3) par Jamioulx vers Tarcienne et Rocroi.

 

15 octobre 2010

 

 

IMG 8777

Partager cette page

Repost 0